Deux membres de la coopérative des producteurs de fruits de Tena en visite à Salinas

 

#1 UN VOYAGE AU CENTRE L’ECONOMIE COMMUNAUTAIRE.

Salinas de Guaranda est une ville dont la renommée dépasse les frontières de l’Équateur. L’économie agro-industrielle communautaire mise en place par le père Antonio POLO depuis le début des années 70 est devenue un véritable modèle de réussite pour le développement durable éthique.Rencontre avec le père Antonio POLO de Salinas
Pour découvrir l’histoire de Salinas je vous recommande de lire cet article.
Après un premier déplacement d’étude, Flore et Antoine proposent aux agriculteurs membres de l’association Ishpingo une visite à Salinas. Pour ces femmes, responsables du projet de création d’une coopérative de producteurs de fruits, ce voyage a une saveur particulière. Il s’agit de découvrir grandeur nature, une région dont l’économie tout entière prospère grâce au modèle communautaire qu’elles contribuent à développer dans la région du Napo.
Informé de nos projets, le Conseil Provincial nous a apporté son soutien et fourni un autobus pour ce déplacement.
Une telle sortie est une aventure en Équateur, voyager à travers la cordillère des Andes en bus n’est jamais une mince affaire. C’est pourquoi nous l’avons programmée au mois d’avril, à cheval sur deux jours.
261 kilomètres, 7 heures de voyage, 2 arrêts prolongés et quelques cols andins plus tard nous arrivons enfin à Salinas de Guaranda.
Compte tenu du nombre de places dans le bus et malgré les nombreuses demandes de participation à cette aventure pédagogique, nous avons dû limiter le nombre de bénéficiaires à 25 personnes (21 femmes et 4 hommes).
Il est important de relever que pour certains ce voyage fut une première. Ils ont pu découvrir les joies des longs déplacement en Amérique du Sud dont font partie: la nausée des transports, le mal d’altitude, les chocs thermiques, les jambes lourdes, etc… Mais le jeu en valait vraiment la chandelle !

 

#2 LES VISITES

Sur place, les participants ont visité les différents sites de production et ont participé activement aux ateliers de formations organisés pour l’occasion.Unité de production d'une fromagerie de Salinas Les visites se sont concentrées autour des différentes manufactures de fromage, de chocolat, de confiture, de la distillerie d’huiles essentielles et de l’atelier de séchage de fruits.
Les agriculteurs bénéficiaires de nos actions dans la région du Napo ont pu découvrir les innombrables possibilités de transformation des matières premières issues principalement de l’agriculture.
Un point important a été mis en exergue : à Salinas de nombreux produits utilisés et/ou transformés ne sont pas issus directement de la zone comme par exemple le cacao utilisé dans la chocolaterie ou encore certains fruits séchés. Cela montre qu’il est possible de créer, en Équateur, une relation éthique et économiquement solide entre producteurs et industriels.
Les chaines d’approvisionnement des entreprises de transformation de Salinas ont également été étudiées de près : les fournisseurs livrent directement sur le site leurs productions qui sont alors soumises à un contrôle qualité avant le début de la transformation.
Les échanges d’expériences ont été riches et nos adhérents sont repartis plus motivés que jamais après une nuit passée à l’hôtel communautaire, épuisés mais décidés à s’impliquer encore plus au sein des projets de l’association Ishpingo.

 

#3 QUELLES PERSPECTIVES POUR LE FUTUR ?

Chocolatier industriel de SalinasCes journées de découverte et de formation ont permis, aux bénéficiaires d’Ishpingo invités à ce voyage, de mieux appréhender les différentes possibilités de débouchés pour leurs productions mais également des efforts à fournir tant en terme de qualité qu’en terme d’organisation.
L’association Ishpingo est à leur côté pour les accompagner dans leur développement et reste en contact étroit avec les dirigeants de Salinas afin d’y envisager la commercialisation de produits « amazoniens » tels que le cacao, les feuilles de cannelle amazonienne (pour l’huile essentielle) ou différents types de fruits à sécher.
Cette opération fut un succès et sera renouvelée dans le futur. Néanmoins il s’agit d’un investissement important, de l’ordre de 2500$ par déplacement, qui est rendu possible grâce à nos mécènes français pour qui solidarité sociale, économie communautaire et développement durable sont inscrits dans l’ADN de leur entreprise.

 

 

Ishpingo en visite à Salinas de Guaranda
Étiqueté avec :