Reforestation avec des essences de bois d'oeuvre

Constat sur la déforestation

La déforestation est essentiellement due à la conversion des zones forestières en terres agricoles de culture et de pâturage, induite par l’explosion démographique et la recherche de productivité agricole. La déforestation sélective, l’augmentation de la démographie et l’ouverture de routes entraînent l’avancée du front pionnier vers les forêts primaires dans le but d’exploiter des espèces de bois d’œuvre de qualité.
Á déforestation sélective, reboisement sélectifLa déforestation en Amazonie équatorienne est essentiellement due à l’ouverture de routes pour l’exploitation du pétrole. S’en suit, la coupe sélective des arbres d’essence noble pour alimenter le marché national et occidental en essences tropicales pour meubles de jardin.
La déforestation sélective transforme ces forêts primaires en forêts secondaires sans valeur économique. Elle est suivie par la colonisation des terres par les populations provenant d’autres régions où la démographie est élevée et qui convertissent ces forêts secondaires en terres agricoles de culture et de pâturage, à la recherche de productivité agricole. Ces nouveaux habitants poursuivent la déforestation en recherchant du bois de qualité toujours plus loin dans les forêts primaires. Au fur et a mesure que les générations se succèdent, le front pionnier avance et les forêts primaires diminuent.
Dans un tel système de colonisation, la conservation des forets primaires est impossible. Elle passe par la valorisation des forêts secondaires et la production de bois d’œuvre sur les terres agricoles comme c’est le cas dans les systèmes agroforestiers.
Le succès économique des projets de reboisement nécessite la participation des populations locales. Les forêts gérées durablement procurent du bois de construction, d’artisanat et de cuisson ainsi qu’une médecine alternative, mais permettent également le stockage du carbone, responsable du réchauffement climatique pour l’ensemble de la planète.
En effet, les végétaux absorbent du carbone dans leur phase de croissance et en stockent tant qu’ils ne sont ni décomposés, ni brûlés. Ainsi, en augmentant la quantité d’arbres, on diminue la quantité de carbone dans l’atmosphère pendant la durée de vie des arbres. En outre, si ces arbres sont ensuite utilisés pour créer des objets dont la durée de vie est longue (meubles, maisons, etc…), la durée de stockage du carbone devient encore plus longue.

Méthodologie de reboisement

Stockage de carbone
Nous considérons que le projet Ishpingo stocke du carbone de deux manières:
– Directement par la conversion de terres agricoles totalement dégradées en plantation agroforestières ou la densité en arbres de bois d’œuvre varie de 100 a 1000 arbres par hectares. Un calcul simplifié et utilisé par beaucoup d’organismes compensateurs de carbone propose une base de 1 tonne de carbone stockée par arbre durant les 10 premières années.Reboisement avec des espèces de bois d'oeuvreSoit 100 a 1000 tonnes par hectare reboisé. Le reboisement des terres agricoles permet l’occupation du bois produit pour la construction des maisons, des meubles des agriculteurs et permet de générer des revenus grâce à la vente du bois.
– Et indirectement car il en résulte une diminution significative de la pression exercées sur les forêts primaires environnantes. La libération de carbone qu’aurait provoqué la destruction de ces forêts, couplée à la conversion massive de ces zones en terres agricoles ne peut être quantifiée précisément, mais les chiffres sont bien supérieurs à la reforestation propre. Ce phénomène s’appelle la déforestation évitée.
Considérant que 20% des émissions de gaz à effet de serre sont dus à la déforestation, les projets de déforestation évitée seront de plus en plus valorisés.
Gestion durable de la forêt
Le prix de vente du bois légal est deux fois plus élevé que le prix de vente du bois illégal. Les coupes sont supervisées par un ingénieur forestier agréé qui détermine un volume annuel à couper et oblige à pratiquer le reboisement.
Le bois est considéré comme une banque et en cas de nécessité il permet de gagner une certaine quantité d’argent en procédant à sa coupe, alors que parfois certains agriculteurs sont obligés d’aller jusqu’à vendre leur terre pour pallier à une urgence financière.
Arbre de bois d’oeuvre comme médecine traditionnelle
Certaines espèces de bois d’œuvres sont aussi utilisées pour élaborer des remèdes de médecine traditionnelle (feuille, écorce). L’arbre est valorisé, donc conservé, et l’achat de médecine moderne n’est plus systématiquement nécessaire.