Association d'agriculteurs producteurs de fruits

Création d’une association de producteurs de fruits

Depuis le début de la plantation d’arbres fruitiers par les populations, 7 années ont passé et un inventaire complet des parcelles agroforestières nous a permis de constater qu’il existe une production significative de certains fruits.
Nous pouvons différencier les fruits qui seront vendus directement tels que la chérimole, les citrons galet et vert de Tahiti, la mandarine, la pungara, le ramboutan et le salak, et les fruits destinés à la transformation en confiture, glace et pulpe tels que l’araza, le borojo, la goyave et la guayabilla. L’orange, le pamplemousse et la pomme d’eau peuvent être vendus frais ou transformés en pulpe.
L’année 2016 sera donc riche en activités et consistera en un tournant dans les activités d’Ishpingo puisqu’une association de producteurs sera créée. Elle regroupera les agriculteurs ayant participé aux projets agroforestiers et notamment à la culture d’arbres fruitiers.
Nous estimons qu’une centaine d’agriculteurs formeront cette association de producteurs. Elle leur permettra de regrouper leurs productions pour faciliter leur vente.
Les formalités administratives s’effectueront à l’Institut de l’Economie Populaire et Solidaire (IEPS) dépendant du Ministère de l’Insertion Economique et Social. Ishpingo se chargera de coordonner le groupe et de l’accompagner dans les démarches à réaliser.
 
Les étapes seront les suivantes:
Enregistrement de la demande.
Election des membres provisoire du bureau de l’association: les membres doivent élire un président, un trésorier et un secrétaire.
Ouverture d’un compte bancaire: le montant déposé doit correspondre à trois salaires minimum soit 1020 USD.
Réception du numéro d’identification de l’association.
&Eacutelection des membres permanents du bureau de l’association: les membres doivent élire un conseil de direction formé d’un président, d’un secrétaire, de deux porte-paroles principaux et de deux porte-paroles suppléants, d’un conseil de vigilance composé de deux porte-paroles et d’un administrateur.
Ouverture d’un RUC au service des impôts.
Obtention d’un permis de fonctionnement.
L’association débutera ses activités par la vente de fruits bruts car elle ne nécessite aucun registre sanitaire particulier, l’investissement à réaliser sera donc faible. Pour ce qui est des fruits transformés, comme les pulpes et les confitures, les démarches administratives, telles que l’obtention d’un registre sanitaire, sont plus complexes et la construction d’une fabrique est nécessaire. L’obtention d’un financement pour cet investissement est obligatoire. Cette activité ne débutera pas avant 2017.