Ferme pour la formations des populations natives

Un lieu privilégié pour la formation des populations

Depuis 2010 l’association Ishpingo possède une ferme dans le secteur Talag qui lui permet d’améliorer la formation des populations à la reforestation, de contribuer à la conservation du patrimoine végétal de l’Amazonie et d’initier des recherches scientifiques en agroforesterie.
Il s’agit d’une ferme composée de 6 hectares de terres agricoles et de 5 hectares de forêt primaire. Nous y avons construit une plateforme abritée pour la réalisation d’engrais organiques (bokashi et biol) ainsi qu’une maisonnette pour les formations théorique et pour entreposer les outils.
La ferme comprend également une pépinière dont la capacité de production est de 10 000 plants par an.Pépinières permettant la formation des populations natives Ces jeunes arbres nous permettent dans un premier temps de soutenir d’autres pépinières communautaires insuffisamment approvisionnées, mais également de distribuer plus de plants à certains agriculteurs souhaitant planter plus d’arbres que prévu.
C’est également dans cette pépinière que sont mises à germer en plate-bande de germination les graines achetées ou récoltées dans les forêts et fermes de la région. Ce sont les plantules issues de ces graines qui sont redistribuées dans les pépinières communautaires.
 
En 2011, 3 000 plants ont été cultivés en pépinière, permettant la plantation de 2 hectares selon différents systèmes agroforestiers. Les cultures associées, les espèces de bois d’œuvre et de fruitiers, leur distribution, leur densité, leurs distances de plantations varient dans chaque modèle agroforestier. Des mesures de croissance et de mortalité sont effectuées régulièrement et permettent de les comparer entre eux.

 

Depuis 2013 tous les agriculteurs participants au projet sont invités à une formation pratique dans la ferme. Ils peuvent observer nos pratiques agroforestières et la distribution des essences, afin de pouvoir les reproduire dans leurs propres fermes.
 
En 2014, 1 500 jeunes arbres ont été plantés sur 1 hectare et en 2015 la même superficie a été reboisée. Cette plantation, étalée sur plusieurs années, permet d’observer immédiatement l’évolution dans le temps des parcelles agroforestières.
Certains fruitiers sont maintenant arrivés à maturité et la dégustation de fruits parfois inconnus des populations leur donne une motivation supplémentaire pour la reforestation.
Les fruits
 
En 2015 la ferme possède plus de 50 espèces différentes de bois d’œuvre et 70 fruitiers. Les graines ont été sélectionnées sur des arbres mère ayant un maximum de qualités.
Pour les bois d’œuvre nous recherchons des arbres hauts et au fuste droit tandis que pour les fruits nous sélectionnons de petits arbres produisant une grande quantité de fruits et résistants aux maladies. Certains fruitiers sont d’ores et déjà entrés en production et nous pouvons utiliser leurs graines pour poursuivre la reforestation auprès des populations.
Ainsi, dans quelques années Ishpingo possédera une banque de graines, aussi bien pour les fruitiers que pour les bois d’œuvre, ce qui facilitera largement la reforestation puisque la recherche d’arbres mères dans la région ne sera plus nécessaire.